Fan de mer et montagne, partir en colonie de vacances en Corse

Offrez à votre enfant une expérience inoubliable le temps d’un stage vacances
8 février 2017

Fan de mer et montagne, partir en colonie de vacances en Corse

La colonie de vacances d’été merveilleuse sur l’île de la Beauté

 

 

Pour les passionnés de la mer et de la montagne, l’île de la Beauté est agréable à visiter même pour une colonie de vacances là-bas. On peut faire plusieurs activités même en plein été : il y a plusieurs choix de séjour dans la ou les colonies de vacances avec des noms connus dont certaines personnes ont fait l’expérience personnelle. Actuellement, il y a plusieurs colonies de vacances qui sont organisées une fois par an, où même elles seront de nouveaux organisés en cet été 2017. Certains vacanciers peuvent vous proposer quelques noms de colonies de vacances possibles comme par exemple Corsica Mare, Escapade Corse, Corse MARE E Monti, Cors’ados, Mer Et Montagne Corse, Corsica ou encore Corse à cheval. Elles peuvent vous proposer des randonnées en montagne afin de voir par exemple le Monte Cinto, le Capu a u Verdatu ou encore la Punta Minuta, ou encore faire du camping et visiter les villes et les ports connus par exemple, Speloncato, le Vieux-port de Bastia, Porto-Vecchio avec le quai des bateaux et des ferries, ou encore dans la campagne hors de la ville et près de la falaise avec les ruines d’une tour génoise. De plus, elles peuvent vous proposer de faire une petite croisière en mer afin d’admirer les fonds marins en pratiquant de la plonger, ou encore observer le Golfe de Porto, qui est le patrimoine mondial de l’Unesco ou encore les Îles Sanguinaires. Et encore avant la fin de votre séjour, les passionnés profiteront des spécialités locales comme les fromages traditionnels Corses ou encore les charcuteries Corses et les vins. Les séjours en colonie de vacances d’été en Corse sont agréables à prendre et de faire savoir aux autres futurs passionnés de la mer et de la montagne, il suffit de leur conseiller de partir là-bas mais à condition qu’il faut s’habituer à leur coutume locale.